Wapassou - Genuine (1980)

Si je ne mets pas la note minimale infâmante à cette bouse, c'est uniquement parce que les musiciens qui jouent dessus démontrent assez de potentiel pour me donner envie d'entendre quand même d'autres disques de ce groupe. Parce que, comme beaucoup de progueux à l'orée des années 80, Wapassou intègre ici de fortes doses de pop commerciale (batterie disco incluse...) dans sa musique. Ce qui n'est pas crédible car les compositions (signées du clavier Freddy Brua) présentent encore souvent des influences classiques, et le joueur de violon (Jacques Lichti) n'a pas été mis au chômage technique, d'où un son original mais incongru pour un groupe qui cherche apparemment (et en vain) à se faire une place dans un paysage new-wave. Ils n'arrivent d'ailleurs pas eux-mêmes à tenir complètement leurs résolutions, puisque l'album s'achève par un instrumental prog de 11 minutes et demie (facilement le meilleur morceau de l’album…), soi-disant inspiré de Victor Hugo, mais incluant aussi un peu de rythme reggae (!?). Le défaut le plus rédhibitoire du disque réside dans la chanteuse (Christine Maillard) car, sauf à l'occasion de certains refrains qui nécessitent d'aller dans les aigus et où elle devient supportable, sa voix est probablement la plus hideuse que j'ai jamais entendue (pourtant avec Toyah, Jane Relf ou Renate Knaup je croyais avoir déjà atteint la limite...), braillant et/ou chevrotant (imagine, tu prends David Surkamp, tu lui coupes les boules... ben voilà, c'est à peu près ça). Pour collectionneurs de groupes français obscurs uniquement...

 

(à propos de collection, bizarrerie notable : la pochette porte bien le titre "Genuine" mais les étiquettes du disque lui-même disent "Le Lac d'Argent", qui s'avèrera être aussi le titre de l'ultime album suivant, publié en 1986 – ???)...

 

*

 

Retour à la liste des artistes

 

Retour au sommaire

 

Textes © 2008-9 – Mr Prog International Corporation

Images (y compris visuels pochettes de disques) © les gens à qui les images appartiennent

 

Toute reproduction même partielle de ce site est totalement prohibée et sera sanctionnée (si j’arrive à attraper les contrevenants) par l’écoute de « Supper’s Ready » de Genesis en entier ou bien (dans le cas où le contrevenant s’avèrerait être un pervers fan de Genesis) par un châtiment d’une cruauté sans équivalents connus dans ce monde (ni dans l’autre).

 

Ce site n’est affilié en aucune sorte à « Pengla » ni à « Apocalypse en 9/8 »